Nouvelles | Centraide - Centre-du-Québec - Part 6

NOUVELLES

27 mai 2016

Les retombées de Centraide: Maintenir une vie active avec un handicap

 

Victoriaville, le 27 mai 2016 – Maintenir une vie active avec un handicap n’est pas toujours chose facile. Handicap Action Autonomie Bois-Francs offre des activités adaptées à faible coût, en partie grâce au financement de Centraide Centre-du-Québec.

En plus d’être confrontées aux barrières architecturales et parfois même sociales qui limitent leurs sorties et leur intégration à la communauté, les adultes vivant avec une incapacité physique appartiennent plus souvent à un ménage sous le seuil du faible revenu. C’est pourquoi Handicap Action Autonomie Bois-Francs offre à ses membres des activités sociales, culturelles, éducatives et parfois même sportives à faible coûts.

« Les personnes handicapées désirent avoir une vie normale, malgré leur(s) limitation(s). Chez Handicap Action Autonomie Bois-Francs, on désire les amener à se dépasser, à développer leur autonomie, à les amener à vivre une vie plus active afin d’éviter l’isolement qu’elles pourraient subir » dit la responsable de l’organisme Marylène Morin. « Ainsi, nous organisons des souper-conférences, des café-rencontres, des cours et des activités qui répondent aux besoins exprimés par les membres » rajoute-elle.

Offrir de telles activités nécessite évidement d’avoir des ressources financières suffisantes pour l’organisme, car il est impensable de demander aux membres de payer en entier ce qui leur en couterait pour y participer. Handicap Action Autonomie Bois-Francs compte donc sur le soutien financier de Centraide Centre-du-Québec afin de couvrir en partie les frais d’activités. Rappelons que Centraide organise une grande collecte de fonds annuelle afin de venir en aide aux personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale. Les fonds récoltés sont investis auprès d’organismes et de projets locaux reconnus pour briser le cycle de la pauvreté chez les enfants, les jeunes et les familles et sortir de l’isolement les personnes exclues.

À propos d’Handicap Action Autonomie Bois-Francs
Comptant plus de 350 membres sur le territoire de la MRC d’Arthabaska, l’organisme vise à briser l’isolement des personnes handicapées et à favoriser le développement de leur autonomie par le biais d’activités éducatives, récréatives et culturelle. Des services sont également offerts pour faciliter l’intégration de ces personnes dans toutes les sphères de la vie courante : maintien à domicile, déclaration de revenu, promotion de leurs droits, etc.

À propos de Centraide Centre-du-Québec
Depuis plus de 35 ans, Centraide Centre-du-Québec recueille sur son territoire pour y investir avec le souci constant d’avoir le plus d’impact possible. Les fonds récoltés sont versés en dons au sein d’un vaste réseau de ressources communautaires qui interviennent sur le terrain pour agir sur la pauvreté et l’exclusion en soutenant la réussite des jeunes, en assurant l’essentiel, en brisant l’isolement social et en bâtissant des milieux de vie rassembleurs. Dans les régions du Centre-du-Québec, 1 personne sur 6 a recours aux services offerts par les 90 organismes et projets appuyés par Centraide.

– 30 –

Source:

Stéphanie Bombardier
Agente de développement et communications
Centraide Centre-du-Québec
819 477-0505 poste 107
communications@centraide-cdq.ca

ET

Marylène Morin
Directrice générale
Handicap Action Autonomie Bois-Francs
819 758-0767
haabf@cdcbf.qc.ca
haabf.org

separateur
6 mai 2016

Le Restaurant Populaire en situation de précarité : Centraide vient en aide avec son fond d’urgence

 

Restaurant Populaire

De gauche à droite: Katherine Mc Crae directrice générale du Restaurant Populaire, François Michel vice-président du conseil d’adminisatration du Restaurant Populaire, Isabelle Dionne directrice générale de Centraide Centre-du-Québec et Claude-Marie Côté-Dion coordonnatrice du projet Boite à lunch du Restaurant Populaire.

 

Victoriaville, le 26 avril 2016 : Ayant été soutenu depuis les deux dernières années par la Conférence régionale des élus qui a fermé ses portes en décembre dernier, l’organisme avait un urgent besoin de financement pour maintenir ses services. Centraide Centre-du-Québec a entendu l’appel du Restaurant populaire et lui offre le soutien nécessaire de 8 700$  par l’entremise de son fond d’urgence. Le montant servira à assurer l’approvisionnement alimentaire dans la prochaine année.

Depuis les 33 dernières années, le Restaurant Populaire ne fonctionnait que par le travail bénévole, mais suite à l’épuisement de la banque de bénévoles et les difficultés à la renouveler, l’organisme a embauché une coordinatrice il y a de cela deux ans. De nombreuses démarches ont été réalisées depuis et l’organisme, qui est maintenant dûment enregistré en tant qu’organisme de bienfaisance, est en besoin de financement récurent afin d’assurer le poste de coordination et de répondre aux besoins alimentaires grandissants.

Le Restaurant populaire offre des services primordiaux à une clientèle vulnérable et désir poursuivre sa mission tout en assurant la pérennité de l’organisme. Sa mission est de soulager la pauvreté en offrant des repas aux personnes dans le besoin et de briser l’isolement. En moyenne, 50 à 60 personnes fréquentent l’organisme chaque jour qui sert annuellement plus de 13 500 repas. L’endroit sert de milieu de vie pour des personnes avec divers problèmes sociaux. Depuis septembre 2014, le restaurant populaire se trouve en attente d’une reconnaissance de la part du CIUSSS afin d’obtenir un appui au programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC).

Toute l’équipe du Restaurant Populaire tient donc à remercier la contribution importante de Centraide qui permettra à l’organisme de poursuivre sa mission dans la prochaine année.

À propos de Centraide :

La mission de Centraide est de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale en agissant sur les facteurs susceptibles d’apporter des améliorations significatives dans la vie des gens. Pour que les dons amassés changent des vies pour la vie, Centraide soutient un vaste réseau d’organismes qui visent à soutenir la réussite des jeunes, à assurer les besoins essentiels et à briser l’isolement social. En engageant les jeunes sur le chemin de la réussite, en permettant à tous de se loger et se nourrir convenablement et en procurant du soutien et des réseaux d’entraide, Centraide croit fortement atténuer les effets de la pauvreté et leurs répercussions sur la génération future.

 

separateur
15 mars 2016

CENTRAIDE AMASSE 1 440 000 $ POUR CHANGER LE COURS DE NOMBREUSES VIES

 

Centre-du-Québec, le 11 mars 2016 –  Le président de la campagne 2015 de Centraide Centre-du-Québec, Monsieur Carl Blanchet, directeur corporatif développement durable et innovation de Cascades, a dévoilé hier soir le montant récolté au cours de cette grande collecte lancée le 17 septembre dernier : 1 440 000 $ pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. 

C’est vraiment extraordinaire, lançait Monsieur Blanchet devant plusieurs bénévoles et gens d’affaires impliqués auprès de Centraide qui assistaient à cette soirée de festivités et de reconnaissance. « Cet automne, des centaines de gens et organisations ont uni leurs efforts afin de récolter des dons qui permettront de changer le cours de la vie de milliers de personnes aidées par les organismes associés à Centraide » disait-il.

« Nous avons connu beaucoup de bons coups au courant de la campagne 2015 », disait Monsieur Blanchet. En effet, plusieurs entreprises ont fait campagne auprès de leurs employés pour la toute première fois et d’autres ont obtenu une participation de tous leurs employés. Certains ont même connu des augmentations très impressionnantes de leur campagne auprès des employés comparativement à l’an dernier.

La directrice générale de l’organisme philanthropique, Isabelle Dionne, a tenu quant à elle à remercier les bénévoles qui font de cette vaste mobilisation un succès. « Les membres du cabinet de campagne font un travail remarquable dans leur division et territoire. Ils nous aident à ouvrir des portes et ainsi à démarrer de nouvelles campagnes et parlent de Centraide, de son action et de sa portée. Démarrer de nouvelles campagnes est un travail de longue haleine. Et dans les milieux de travail, que dire des ambassadeurs Centraide qui prennent de leur temps pour organiser des activités, parfois plus ludiques les unes que les autres, et pour solliciter leurs collègues au nom de Centraide! »

Une fois la campagne close, le travail d’attribution des fonds débute. « La pauvreté et l’exclusion existent bel et bien chez nous… malheureusement. Elles prennent différentes formes et se cachent derrière de nombreux visages. Femmes, hommes, enfants, familles et aînés en difficulté comptent sur l’aide précieuse des organismes associés à Centraide », disait la présidente du conseil d’administration de l’organisme, Madame Sophie Lambert. « L’éclatement des familles, le vieillissement, les handicaps, les problèmes de santé mentale ou encore l’immigration récente fragilisent les individus et familles et augmentent le risque de vivre en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale. Le but de Centraide est de favoriser une meilleure qualité de vie aux personnes vulnérables, car nous sommes convaincus que nous avons tout à gagner d’une communauté forte et en santé » concluait-elle.

Soulignons que Centraide Centre-du-Québec redistribuera un peu plus de 40 000 $ à Centraide Mauricie. Les dons collectés dans le parc industriel de Bécancour sont en effet remis en partie en Mauricie. Les donateurs travaillant pour les entreprises de ce secteur ont le choix de remettre leurs contributions à l’un ou l’autre des Centraide. Ceci s’explique du fait que certains d’entre eux, bien qu’ils travaillent au Centre-du-Québec, demeurent en Mauricie et préfèrent que les sommes soient investies dans leur région.

À propos de Centraide :

La mission de Centraide est de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale en agissant sur les facteurs susceptibles d’apporter des améliorations significatives dans la vie des gens. Pour que les dons amassés changent des vies pour la vie, Centraide soutient un vaste réseau d’organismes qui visent à soutenir la réussite des jeunes, à assurer les besoins essentiels et à briser l’isolement social. En engageant les jeunes sur le chemin de la réussite, en permettant à tous de se loger et se nourrir convenablement et en procurant du soutien et des réseaux d’entraide, Centraide croit fortement atténuer les effets de la pauvreté et leurs répercussions sur la génération future.

separateur
29 janvier 2016

On Centraide en jeans, vendredi le 19 février

Centre-du-Québec – On Centraide en jeans, c’est l’occasion de porter son jeans au travail et de contribuer à la cause. Ayant connu un beau succès l’an dernier, Centraide invite à nouveau les employés des commerces, entreprises et institutions de la région à porter le jeans en échange d’une contribution monétaire, vendredi le 19 février prochain.

Cette activité ludique se veut un dernier effort pour aider Centraide à amasser des fonds dans le cadre de sa campagne annuelle. En offrant l’opportunité à leurs employés de porter le jeans, des entreprises de la région auront la chance d’être mentionnées en onde ou de se voir accorder une entrevue afin de dévoiler le montant amasser chez eux.

Pour participer à l’activité, inscrivez votre entreprise auprès de Centraide Centre-du-Québec et fixez le montant que devront payer vos collègues pour porter le jeans vendredi le 19 février. Le jour de l’activité, n’oubliez pas de porter vos jeans et remettez les profits à Centraide.

Rappelons que depuis plus de 35 ans, Centraide Centre-du-Québec amasse des fonds pour les investir dans des programmes et organismes permettant de briser le cycle de la pauvreté et de l’exclusion sociale. Au Centre-du-Québec, une personne sur six reçoit l’aide d’un organisme associé à Centraide. Avec vos dons, Centraide pourra aider :

  • des jeunes d’ici, en leur procurant du matériel scolaire afin de bien démarrer l’année, mais aussi en assurant des programmes d’aide aux devoirs et des ateliers de préventions;
  • des gens d’ici, qui autrement seraient exclus de la société dû à leur handicap, leur problème de santé mentale, leur détresse psychologique;
  • des travailleurs, des personnes âgées, des familles d’ici, qui peinent à joindre les deux bouts en leur accordant un dépannage temporaire ou un soutien à plus long terme.
separateur
22 septembre 2015

Lancement de la campagne annuelle de financement de Centraide Centre-du-Québec

Un don change des vies, pour la vie

Toujours aussi animé par la volonté d’agir efficacement sur la pauvreté et l’exclusion qui touchent de nombreuses personnes et familles d’ici, Centraide Centre-du-Québec donnait le coup d’envoi jeudi le 17 septembre dernier à sa 36e campagne annuelle. 

Sous le thème  Un don change des vies pour la vie, Centraide s’est donné comme objectif d’amasser 1.4 millions de dollars afin de soutenir des actions locales permettant d’atténuer les effets de la pauvreté sur les personnes et les répercussions sur les générations futures.

« Les inégalités sociales ont un réel impact sur le développement des enfants, les conditions de vie des individus et même sur leur espérance de vie » disait madame Sophie Lambert, présidente du conseil d’administration de Centraide Centre-du-Québec, après avoir donné quelques statistiques percutantes sur les effets de la pauvreté et de l’isolement social.

Centraide investira les sommes amassées auprès d’organismes communautaires du Centre-du-Québec qui agissent dans l’un de ces trois champs d’action : la réussite des jeunes, l’isolement social et les besoins essentiels. Madame Isabelle Dionne, directrice générale de Centraide Centre-du-Québec, expliquait:

La réussite des jeunes est un enjeu important pour Centraide. Les enfants d’aujourd’hui seront les citoyens, les travailleurs, les dirigeants de demain. En agissant tôt dans leur développement, nous leur offrons les meilleures chances de bien réussir, sur les bancs d’école comme dans la vie.

Briser l’isolement des personnes en situation de vulnérabilité, financière ou psychologique, est tout aussi important. Au Centre-du-Québec, nous avons l’un des plus haut taux de mortalité par suicide. La solitude, la marginalisation, la détresse peuvent vraiment peser lourd, c’est pourquoi il est primordial d’offrir du soutien, des réseaux d’entraide, des lieux d’appartenance. 

Des milliers de gens d’ici, des travailleurs, des personnes âgées, des familles monoparentales, peinent à joindre les deux bouts, que ce soit temporairement ou de manière plus permanente.  En permettant à tous de se loger et se nourrir convenablement, en offrant des solutions durables afin qu’ils puissent assurer eux-mêmes par la suite leurs besoins essentiels, c’est là un moyen concret de leur permettre de s’en sortir. 

Pour l’occasion, messieurs François Choquette, candidat du Nouveau Parti Démocratique aux élections fédérales dans la circonscription de Drummond, Sébastien Schneeberger, député de la Coalition Avenir Québec de la région Drummond-Bois-Francs et Alexandre Cusson, maire de Drummondville, étaient présents. Tous ont pris la parole afin de démontrer leur appui à la campagne Centraide. 

Dans les prochaines semaines, les résidents du Centre-du-Québec seront sollicités à faire un don à Centraide que ce soit dans leur milieu de travail, par la poste, par des bénévoles qui cogneront à leur porte, à l’épicerie, etc. Centraide invite donc la population à répondre à cet appel de générosité afin de changer la vie de milliers de gens d’ici, pour la vie.

separateur
10 juillet 2015

Un nouveau souffle pour le CRDS

Centraide Centre-du-Québec est fier d’annoncer qu’il assume depuis le 31 mars dernier, le leadership du Comité Régional en Développement Social en collaboration avec un comité de relance.

 L’entente de partenariat du Comité Régional en Développement Social, ci-après le CRDS, venant à échéance au même moment où on annonçait l’abolition de la CRÉ Centre-du-Québec, les partenaires de la démarche ont souhaité confier à Centraide Centre-du-Québec la responsabilité d’encadrer des travaux pour assurer la pérennité de la mission du CRDS.

Ayant pour mission de soutenir les actions en matière de lutte à la pauvreté, de soutenir la concertation en matière de développement social et de valoriser le transfert des connaissances issues de la recherche et des pratiques innovantes en développement social, le CRDS Centre-du-Québec a favorisé la mise en place de plusieurs projets novateurs en  lutte à la pauvreté depuis sa mise en place en 2001.  Pour Centraide, qui partage les valeurs et la mission du CRDS depuis sa fondation, il était inconcevable que cette démarche ne puisse se poursuivre.

Une démarche renouvelée

Les changements importants qui ont eu lieu au cours des derniers mois autant dans les ministères impliqués  dans la démarche qu’au niveau des mandats maintenant dévolues au palier municipal, impliquent une approche renouvelée de la concertation correspondant aux nouvelles réalités des partenaires. Afin d’élaborer un nouveau cadre d’action respectant ces paramètres, Centraide a procédé à l’embauche d’une personne bien connue au Centre-du-Québec pour sa contribution importante au développement durable de nos communautés principalement dans les MRC de Nicolet-Yamaska et Bécancour, M. Christian Hart.

M. Hart a le mandat d’assurer une démarche renouvelée en développement social pour le Centre-du-Québec qui soit efficiente, durable et qui vise le développement de nos communautés les plus vulnérables.

separateur

OBJECTIF 2018

Résultat:

 

 

Suivez-nous

Suivez-nous sur notre flux RSS Venez nous voir sur LinkedIn Venez nous voir sur Instagram